Suivi de projet en ergonomie

L’ergonomie a différentes modalités d’intégration possible dans le processus de développement logiciel. Celles-ci varient non seulement en fonction du type de logiciel, mais également du projet et de l’équipe, des aspects humains, de l’envergure et de la demande.

Nous aborderons dans cette série d’articles l’intégration de l’ergonomie dans le processus de développement à travers plusieurs exemples, qui en illustrent très bien la variété. Allant d’un suivi très cadré dès l’amont du projet, au consulting dans le domaine du jeu vidéo, jusqu’à son implication pour un projet web dans un développement en V plutôt qu’itératif.

L’ergonomie dans le jeu vidéo

Lors du suivi d’un projet de jeu vidéo, plusieurs choses essentielles sont à retenir. L’ergonomie est un processus qui prend place en parallèle du développement, et l’accompagne d’un bout à l’autre du projet. Ce déroulement en parallèle se fait au même titre que la production d’assets graphiques et sonores est parallèle à la programmation de nouvelles fonctionnalités ou la conception détaillée des différents aspects du gameplay.

L’ergonomie n’est pas une étape que l’on considère bloquante et l’avancement du projet passe avant les besoins en ergonomie, autrement dit, s’il est possible de demander un développement spécifique pour tester différentes alternatives aux fonctionnalités, ou encore de réaliser une partie de la conception, l’ergonomie ne constitue pas généralement un goulot d’étranglement ou un facteur bloquant de quelque manière.

On attribue le plus souvent à l’ergonome un rôle d’évaluation de ce qui a été produit par les autres acteurs. Souvent, les rôles sont délimités clairement entre le game designer qui prend en charge la conception du jeu, et l’ergonome qui s’intéresse plus à l’évaluation et à la recommandation de solutions selon les difficultés rencontrées par les joueurs.

Cette distinction peut cependant prendre différent degrés de perméabilité. Ainsi, la marge de manœuvre de l’ergonome peut varier de la simple restitution des résultats à la mise en œuvre de ses recommandations. De nombreux facteurs impactent les modalités de ce suivi : de la gestion du projet aux des compétences de chacun et des contraintes dépendant du planning ; de la complexité des questions à traiter à la connaissance (ou méconnaissance) des contributions que peut faire l’ergonome, jusqu’à la taille de l’équipe projet.

De l’expert technique de la mise en œuvre de tests à la conception collaborative et la gestion de risques, l’ergonome peut adopter une variété de positions. Nous verrons dans la suite de cette série d’articles les postures suivantes avant d’aborder des projets pour lesquels la couverture fonctionnelle des postes dans le jeu vidéo ne suffit plus, et pour laquelle l’ergonome dispose de l’expertise requise.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *