Analyse de la demande et de son évolution

Chaque projet requiert un positionnement spécifique de l’ergonome en termes de suivi de projet. Dans l’exemple suivant, nous aborderons du point de vue du suivi le projet cœur, que nous avons déjà abordé du point de vue des méthodologies sous forme de post mortem.

Le suivi du projet cœur était focalisé essentiellement sur l’analyse de la demande, qui constituait le challenge principal : mettre à jour les difficultés rencontrées par l’équipe, formaliser les questions et proposer la méthode qui y répondra.

Ainsi, le suivi de projet prenait en un sens le pas sur le recueil de données en lui-même, et définissait progressivement la démarche et les modalités du travail réalisé.

La connaissance de nos utilisateurs s’est ainsi enrichie progressivement du théorique vers le pratique, en accompagnant la réflexion des concepteurs et la maturation du projet. De la notion d’empathie et de lien, la communication non verbale, l’approche ergonomique s’est ensuite axée autour des phases de gameplay, de leur compréhension et de l’impact des modalités d’interactions sur le vécu du joueur, jusqu’à évaluer la correspondance entre nos intentions et attentes, et l’expérience de jeu vécue au terme du projet.

Cette approche pose l’ergonome dans une situation ambivalente, en particulier pour un développement de jeu. En effet, ce mode de suivi de projet n’implique pas l’ergonome au cœur de l’équipe, et lui impose un certain décalage. Ce décalage ne se définit pas tant en termes de synchronisation temporelle ou d’implication, mais surtout en termes de regard porté sur le projet.

En effet, ce décalage se situe principalement dans la proximité au produit. L’ergonome, dans cette approche, conserve un recul suffisant par rapport aux développeurs pour porter un regard détaché et analytique sur les difficultés rencontrées, afin d’y apporter des solutions sous la forme de données et d’aide à la décision.

Ce positionnement a l’avantage de permettre d’accompagner un projet pour lequel il existe beaucoup d’incertitudes, et un périmètre relativement flou, pour focaliser une série d’interventions à mesure que les questions émergent.

Dans un projet pour lequel les problématiques sont définies avec précision dès le début du projet, un déroulement stratégique des méthodologies peut être réalisé en amont, donnant naissance à un process formalisé en début de projet. Le suivi consiste alors en une phase importante au début du projet, et de petits ajustements ponctuels et stratégiques au cours de celui-ci. Nous illustrerons ceci avec le projet iMA.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *