Cyberbrain

– Concept –

Kesako?
Cyberbrain est un Point ‘n Click pour PC. Il se joue à la première personne et vise un large public.



D’abord le plus important : qui sont LA TEAM? :D
Chef de projet :
MOUAhahahaaa
Game designer :
moi
Infographiste :
moi aussi
Mappeur :
c’est encore moi ^_^
Sons et lumières :
surprise! je suis toujours là!
Voix : …un ami comédien?
Musique : …
un groupe local?
Programmeur :
… là par contre je sèche :P
Vous remarquerez que les projets amateurs manquent toujours de programmeurs… mais rassurez vous, nous ne sommes pas encore en phase de recrutement… en fait, je crois que le chef de projet veut tout faire tout seul…

Qu’est ce qui s’y passe-t-il?
Guillaume est employé dans le centre de recherche et développement de la firme Sekai. Il travaille à l’élaboration des nouvelles consoles de jeux, cerveaux artificiels et autre équipements de loisirs en étroite collaboration avec le département des Intelligences artificielles.
Mais pendant ses jours de congés, il reprend son autre travail : repporteur du réseau terroriste Omega Cats.
Aujourd’hui, Shane, un de ses contacts privilégiés, lui a confié un travail un peu particulier : reconfigurer un cyberbrain.
A vous d’accomplir cette mission :)

Comment est il réalisé?
Je voulais réaliser un projet toute seule, pour ne dépendre de personne. Etant donné que mes connaissances en programmation se limitent aux aventures-texte-plein que je codais en basic étant gamine, hors de question de le faire en C++…
J’ai donc fait un tour des différents logiciels permettant de passer outre la programmation. J’ai éliminé dans un premier temps les rpgmaker et compagnie, d’une part, parce que je n’aime pas les rpgs, d’autre part parce qu’ils représentent un “standart” auquel je veux échapper. J’ai donc cherché un peu plus loin et ai finalement porté mon choix sur Adventure maker, dont la prise en main intuitive m’a plu autant que la qualité des démos de jeux réalisés avec. J’ai opté pour la version gratuite, étant donné que je n’ai pas nécéssairement besoin des options avancées. Si je change d’avis, je pourrais toujours me procurer la version complète ultérieurement.

Et niveau graphique?
Les décors et objets seront en 3D. Etant habituée à modéliser en vlp (pour “very low poly”), les environements auront une allure “previous-gen”… mais je ferais de mon mieux pour arrondir les coins :p (Voir les screens en wip pour se faire une idée…)
Les textures sont réalisées sous Gimp, soit à partir de rien, soit à partir de photos. Certaines textures sont générées avec Texture Maker avant d’être retravaillées sous Gimp.

Combien de temps pour-t-y tout faire?
Avec de la bonne volonté (de la part du joueur), il devrait être possible de passer une heure à jouer, peut être deux. Mais j’avoue ne pas savoir très bien évaluer ce genre de choses. En connaisant la solution, il est probable que quinze minutes suffisent à le finir…

Mais finalement qu’est ce qu’il a de bien ce jeu…?
Cyberbrain est un concentré d’interactivité dans un environnement favorisant l’immersion. Le background est à cette fin très poussé autant au niveau des personnages que du contexte de histoire. Il est par ailleurs agrémenté de clins d’oeils et de touches d’humour. Enfin, la progression se fait à travers des enigmes accessibles faisant appel à la logique.

Pourquoi ce projet et pas un autre?
La première raison qui m’a poussé à élaborer ce projet est un besoin d’indépendance : j’ai voulu créer un jeu pour lequel je ne dépendrai de personne d’autre, en particulier, pour ce qui est de programmer. Ce projet est pour moi avant tout un entrainement au design et à la modélisation. Il me permettra de progresser en autonomie et de tester mes capacités, connaitre mieux mes limites, et m’améliorer. Et si je ne le finis pas je ne pourrais m’en prendre qu’a moi même :). Le but étant quand même de voir des résultats assé rapidement, justement… :p
Ce projet a été constitué en partant de deux contraintes. La première dépend choix d’utiliser Adventure maker, qui conditionne les possibilités en matière de gameplay. La seconde est une question de faisabilité : j’ai défini le projet en fonction de contraintes en matière de charge de travail. Le cadre défini d’avance était un environnement réduit qui se limite à un appartement, à moi de trouver comment rendre cet espace intéressant. Par contre, faisabilité ne signifie pas simplicité : le déroulement du jeu a été pensé directement en fonction des possibilités du logiciel, que j’espère exploiter un max.

Pourquoi commencer un autre projet alors que pour se faire la main, on peut rejoindre un projet existant?
Parce que j’ai déjà rejoint des projets avant, que j’ai, en ce moment même, un projet en cours avec des autres gens, et que j’ai envie de voir jusqu’où je pourrais aller toute seule :D

Et c’est bien beau de dire tout ça, mais ça avance, cette histoire?
A ce jour, il existe un GDD de 8 pages en l’état, détaillant le contenu du jeu. Ce dernier n’est pas finalisé, mais comme je travaille seule sur le projet, je peux me passer de certains détails. Les grandes lignes sont couchées par écrit. Je pense qu’il y aura encore des modifications, du moins pour ce qui est des “énigmes” que je risque de complexifier un peu une fois que le plus gros sera mis en place dans la pratique.

Par contre, j’ai décidé (à tort où à raison) de passer outre la conception artistique autant que possible, étant donné que les descriptions dans le design sont poussées, et que je n’ai généralement pas besoin de dessin pour me faire comprendre ce que j’ai en tête…

A moi le trésor de monkey island!!
Bien entendu, je réalise ce jeu pour devenir riche :D Il est évident que tout le monde sera prêt à payer 49.99$ pour ce premier épisode d’une saga si j’y joins un wallpaper collector. En conséquence, il sera téléchargeable gratuitement sur le net, et on verra pour le wallp, si je suis inspirée… :P

Qui est ce qu’on a oublié de remercier?
Monsieur Lapintade pour sa FAQ :)
Monsieur Dragon, pour ses conseils :)
Monsieur Cage, pour ses jeux :)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *