Flupa18

Flupa UX Day 2016 : Lean et agile UX, c’est possible

Avant de vous parler de business, laissez moi vous rapporter l’histoire d’une idée

Il était une fois, une entreprise comme on en trouve partout.

– J’ai une p*****n d’idée! dit le PDG.

– Faisons une étude d’opportunité avec des chiffres et des études de concurrent. répondent l’équipe.

Après moultes recherches, l’équipe arrive à une conclusion.

– Oui, monsieur le PDG. Vous avez eu une super idée, conclut l’étude d’opportunité.

Une armée d’UX fait des wireframes et des maquettes d’un produit déjà défini en amont. Le chef de projet rédige des specifictions pendant des semaines. Les développeurss recoivent ce document indigeste et finissent par faire le taff à moitié.

Et ils vécurent longtemps plusieurs années,  heureux occupés et eurent beaucoup d’enfants de clients levées de fond.

Ce qui nous amène au véritable sujet de cette conférence…

Comment donner du sens à son produit?

Lorsque l’on travaille sur un nouveau projet, on devrait toujours se demander… Pourquoi on fait ca? A quoi ca sert? Qui décide de ça? C’est quoi l’intéret?

Si on partait d’un problème à résoudre plutôt que d’une idée?

Le projet sera une interface entre l’utilisateur et ses problématiques. Au lieu de dire “Regardez comme on est fort” vous direz “Regardez vos problèmes, voilà comment on peut vous aider!”

Attirer des clients et développer son business est compliqué et couteux. Les fidéliser est bien plus intéressant.

Comment fidéliser une clientèle ?

Les cartes de fidélité dans les petits commerces : problèmes

Pour les petits commerces, c’est les cartes de fidélité qui aident à faire revenir le client. Mais ces cartes papier se perdent “J’en ai trop!”, et ne permettent pas de maintenir le lien “Je peux pas les recontacter!” une fois qu’ils sortent de la boutique.

Certains commerçants utilisent des cartes bristol, des cahier ou un fichier excel pour trouver une solution à la perte et le recueil d’infos sur les cartes de fidélité. Les cartes restent dans ce cas dans le magasin, mais cela demande du temps pour  retrouver la bonne même bien organisées.

Pourquoi pas avoir une carte de fidélité sur une tablette?

Ouais ! On a une solution, allons la développer ! On a encore une chance de se tromper !

Vous avez compris, c’est le moment de tester ses hypothèses, histoire de voir si c’est une bonne idée avant d’investir dessus.

Une vidéo du concept permet d’avoir de premiers retours par exemple. Ce sont les utilisateurs qui décident de la pertinence de votre produit et qui décident s’ils l’adoptent.

Les utilisateurs voyant la vidéo trouvent cela séduisant, mais n’adoptent pas pour autant la solution. En dématérialisant les points de fidélité, on n’a résolu que la moitié du problème : le fait de perdre les cartes de fidélité.

Atteindre le MVP (produit minimum viable)

Mais le commercant a un autre problème, caché par le premier : il manque de contact avec ses clients. Il n’a pas les compétences informqtiaues ni le temps de s’y consacrer pour faire les relances, quand bien même il a les informations de ses clients sous le bout des doigts.

En ajoutant une fonctionnalité de relance automatique par SMS, le produit avait suffisamment de fonctionnalités pour vraiment aider les clients et répondre à une partie suffisante du problème pour être adopté.

Le rôle de l’UX dans le projet agile

Notre travail de designer est un travail de facilitateur : accepter et faire accepter l’échec, l’erreur, faciliter les collaboration et la collaboration, casser les silots et mettre en place des “task forces”. Le chemin tout tracé est plein de nids de poules et traverse des cols de montagne. Enfin, il faut savoir dire non.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *