Applications Android pour outiller l’analyse d’activité

Les Smartphones sont le meilleur ami de l’ergonome, juste après le papier et crayon. Les gens n’y font plus attention et prendre des notes dessus est presque plus discret que sur papier. Les applications de gestion de son quotidien et de sa productivité pullulent. Avec un peu d’imagination, nombreuses applications peuvent être utilisées pour outiller l’analyse de l’activité. Voici une sélection de ces applications. Grâce à ces 7 applications Android, vous disposerez gratuitement d’un outil pour faire des mesures discrètes adaptées à votre étude.

Note préalable: l’ensemble des applications présentées ont comme point commun de permettre de faire des mesures discrètes sur au moins un observable. Aucune de ces applications ne permet d’exporter des données depuis l’application, mais il est peut être possible de les récupérer sur le téléphone directement. Pour faire des mesures continues et des chronométrages, il existe d’autres applications que je présenterai également dans un prochain article.

Mes deux applications préférées pour faire de l’analyse d’activité

Count it !

Par défaut, l’application affiche un champ qu’il suffit de compléter pour ajouter un type d’enregistrement. Le libellé doit être saisi de façon obligatoire pour pouvoir enregistrer, mais une simple lettre permet de le faire sans perdre de temps, et de renommer plus tard l’activité. Cette approche permet d’ajouter un type d’observable. L’ajout d’une occurrence se fait par un simple tap sur un bouton à droite de la liste. L’outil génère des courbes mensuelles jour par jour, pour chaque tâche. L’application permet également de définir un seul minimal et maximal comme point de repère, par exemple pour garder à l’esprit les normes.

countit

La principale limite de l’outil est qu’il ne propose pas de gestion fine du temps, les enregistrements sont faits de façon chronologique, avec des statistiques heure par heure. Le découpage des tâches ne peut pas être plus précis. En affichant le détail d’un observable, il est possible d’afficher une courbe de fréquence. Celle ci affiche le total: l’outil cumule l’ensemble des observations dans le temps, et ne permet donc pas d’afficher le total par heure. S’il est nécessaire d’avoir un comptage horaire, il faudra retravailler les données manuellement.

L’outil présente cependant un petit défaut d’utilisabilité : un tap sur le titre ouvrira la fenêtre d’édition au lieu d’incrémenter le compteur, ce qui peut générer des erreurs d’input. De plus, par défaut le rapport détaillé est affiché derrière la page d’édition et accessible via un swipe. Malgré ces quelques défauts, cela reste mon application préférée pour compter des évènements discrets.

Count objects

Ma seconde application préférée permet d’afficher une image de fond et de rajouter des points dessus. Chaque point incrémente un compteur parmi quatre que l’on choisit d’un tap sur la couleur voulue parmi 4. Le total de chaque couleur est alors affiché dans celui-ci en haut de l’écran. Cette application est très pratique pour analyser à postériori de grands ensembles à partir de clichés. On imagine bien l’utilité pour compter des foules, mais aussi la position  de multiples opérateurs sur la base de photographies régulières. L’utilisateur a la possibilité de compter les informations contenues sur plusieurs images en même temps, en les remplaçant les unes par les autres. Il est également possible de remettre les compteurs à zéro entre chaque cliché.

L’application permet d’annuler et de refaire les actions, ce qui permet de gérer les éventuelles erreurs d’input même en l’absence de bouton pour supprimer des marqueurs manuellement. Elle ne permet malheureusement pas d’exporter les données. L’utilisateur pourra recopier les comptages ou en sauvegarder des captures d’écran selon son besoin.

Attention enfin, la fermeture de l’application remet tous les compteurs à zéro. Il faudra donc bien faire attention à bien archiver les informations périodiquement. De plus, un crash de l’application pourrait vous faire perdre vos données.

Les autres applications pour faire des mesures discrètes

Count up

Screenshot_2014-09-20-11-18-52Count up permet de gérer plusieurs compteurs, très faciles à créer. Un simple tap permet d’incrémenter le compteur de 1. Une zone sur l’écran permet également de réduire le total de 1.

Le premier défaut de cette application est d’afficher par défaut les compteurs sans nom. Cela accélère leur création à la volée, ce qui serait parfait à condition d’arriver à les renommer. Je reste incapable de dire si c’est possible. Pour un usage répété, c’est gênant, mais dans le cadre d’un usage ponctuel, cela n’est pas nécessairement gênant dans un premier temps.

Le second défaut d’utilisabilité est l’affichage des résultats : après enregistrement, une vue calendrier permet d’afficher les résultats globaux. Le calendrier ne comprend malheureusement pas d’indication permettant de repérer les jours avec et sans données. De plus, les statistiques sont données par jour, ce qui peut être un intervalle trop important pour la majorité des études.

Count your life

Cette application permet de gérer plusieurs compteurs, très simples à configurer. Elle propose une vue en liste pour incrémenter alternativement plusieurs compteurs, et une vue détaillée pour compter un seul type d’évènement à la fois. Dans ce second cas, deux zones distinctes de l’écran permettent d’ajouter ou de soustraite 1 au compteur à chaque tap. L’affichage des résultats est présenté d’abord par mois, par jour et par heure. L’information est détaillée tâche par tâche. Elle ne génère cependant pas de graphiques, mais affiche seulement le comptage total par tâche.

counter

Le gros avantage de l’appli est qu’elle permet de générer un top des actions enregistrées triées par fréquence.

Le principal défaut d’utilisabilité est qu’elle force à nommer un compteur avant de l’ajouter et de s’en servir. Ce n’est pas très pratique si on doit en rajouter à la volée. C’est plus gênant dans cette application car la saisie du nom passe par un dialogue, ce qui rajoute trois étapes en plus de la saisie du nom. Cela peut être trop long en situation d’observation de l’activité réelle.

Pour un comptage ultra-simple, d’un seul observable

Count stuff

Screenshot_2014-09-20-14-30-13Count Stuff est un compteur simple qui permet d’incrémenter le compteur de 1 en touchant le haut de l’écran, et de soustraire 1 en touchant le bas de l’écran. Le principe étant très simple et les zones interactives très larges, le risque d’erreur est très faible et au pire, facile à corriger. L’autre avantage de l’application est qu’elle conserve en mémoire le compteur et peut être incrémenté via des appuis répétés du bouton power (par défaut, 4).

Easy count

L’application permet d’incrémenter un compteur par un simple touch n’importe où sur l’écran. Un tap long permet de remettre à zéro. L’application ne garde rien en mémoire et se remet à zéro lorsqu’on la redémarre.

Applications hybrides : pour des mesures discrètes et continues

Simple log

Screenshot_2014-09-20-15-29-44Simple log permet de créer différent types de catégories et de saisir manuellement les enregistrements complets. C’est également la seule application de la liste qui permet de définir un jour et heure sur chaque entrée. L’application n’enregistre pas des durées automatiquement mais permet de ce fait d’enregistrer à souhait des durées ou occurrences dans un même champ de saisie. L’application est en conséquence plus flexible quant-à l’utilisation qui en est faite.

5 thoughts on “Applications Android pour outiller l’analyse d’activité”

  1. Bonjour,

    Merci pour cet article très pratique ! Je ne savais pas que des applications comme celles-ci existaient, c’est super !

    Vous parlez d’un prochain article pour faire des mesures continues et des chronométrages. Je ne le trouve pas, est-il déjà écrit et publié ? De telles applications seraient très pratiques pour mes prochaines observations.

    Merci d’avance,

    Cordialement,

  2. Merci pour votre commentaire! Le prochain article n’a pas encore été publié, je jongle souvent avec les sujets, mais c’est toujours prévu. Vu que ça vous intéresse, je vais d’ailleurs m’y remettre!

    En attendant, si vous avez besoin de chronométrer des activités, j’ai longtemps utilisé Life Logger de 1year sous android. Il y en a d’autres depuis parfois plus agréables à utiliser mais pas forcément aussi complètes.

    J’ai proposé une conférence sur le sujet pour le FLUPA UX Day 2016, donc au pire, l’article paraitra juste après sous forme de Slides :) Finalement, aucune application n’étant idéale, j’ai lancé un projet d’app dédiée aux usages des ergonomes, psychologues et autres observateurs du comportement humain qui devrait voir le jour d’ici juin.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *