Effets des guitares de jeu sur la santé : introduction

Une étude réalisée par Fishbein aux Etats Unis, en 86, montre que sur 4000 musiciens d’un orchestre, 66% des instrumentistes à corde et 48% des instrumentistes à vent présentaient des problèmes d’ordre musculo-articulaire.

Avec le développement des connaissances sur les maladies du travail, et notamment l’intérêt de l’ergonomie pour les TMS (Troubles Musculo-Squelettiques), on peut se dire que ce qui était jusqu’alors considéré comme une somatisation est désormais mieux compris : tendinites et syndrômes de surmenage sont appréhendés avec autant de sérieux que les problèmes de santé des grands sportifs, par exemple.

Mais où cela nous mène-t-il me demanderez vous?

Dans les jeux vidéos, l’émergence de contrôles gestuels a soulevé déjà la question des risques sanitaires liés à l’activité ludique. Nous avons constaté des cas de déboitement d’épaule lors de parties de wii des plus agitées, et il serait tout à fait possible de développer les mêmes symptômes qu’un tennisman en jouant simplement à wii sports intensément.

Mais c’est en réalité lors d’une session de Guitar Hero que je me suis vraiment intéressée à la question. Trop contente d’enfin avoir passé le niveau expert sur cette chanson qui me résistait, après avoir été sur la lancée 2h durant, à pester contre cette guitare aux touches trop écartées pour mes petites menottes, j’arrive enfin au solo final. Et là, c’est le drame. Chaque fois que mon petit doigt va chercher la cinquième touche, une bonne grosse décharge électrique me traverse le bras de l’ongle jusqu’au coude. Fin de la chanson, une réussite, mais je suis incapable de continuer la partie plus avant. C’est la première fois que j’en fais l’expérience, outre le poignet endoloris.

Plus tard, jouant sur le modèle de guitare concurrent pendant ma pause repas, c’est mon autre poignet qui me fait souffrir. C’est alors que me vint cette hypothèse.

La guitare Rock Band, dispose de touches plus larges, ce qui fait que les joueurs peuvent écarter un minimum les doigts, qui à cheval sur deux touches, peuvent sans mal atteindre les deux. Autrement dit, l’utilisation de la guitare Rock Band est bien moins contraignante pour les tendons de la main gauche, que celle de Guitar Hero. En effet, sur cette dernière, les touches sont plus petites et écartées, ce qui fait qu’à vouloir réduire son effort, on se retrouve à jouer dans les espaces entre les touches bien facilement.

Inversement, le clic de la guitare Guitar Hero, que je trouvais dans un premier temps ennuyeux, s’est finalement avéré moins fatiguant. En jouant sur le modèle Rock Band, on se sent obligé d’appuyer violemment, ou a minima fortement, pour ressentir la validation de la note, au choc et au bruit que fait la manette lorsqu’elle touche le butoir.

A l’inverse, la manette Guitar Hero donne ce feedback à mi chemin, ce qui facilite le repérage du moment de la validation, et donne un retour sans avoir besoin de valider les notes comme un gros bourrin. Une fois qu’on a pris le truc, et qu’on s’habitue à ne plus valider la note à fond, c’est d’autant plus agréable qu’on peut enchainer sans se crisper autant.

Mon hypothèse est donc la suivante :
En jouant avec une guitare Guitar Hero, on a plus de chances de ressentir des douleurs au niveau du bras gauche. En jouant avec le matériel Rock Band, on a plus de chances de ressentir des douleurs au niveau du bras droit. Ces deux hypothèses, en supposant le joueur en mode droitier, correspondraient à la contrainte relative exercée sur le corps par la disposition des boutons à gauche et de la touche de validation à droite.

A partir de cette hypothèse, j’ai mis en place un questionnaire en ligne, et recruté 57 répondants sur des forums spécialisés de jeu vidéo, et de jeux musicaux.

Références :
http://www.maitrise-orthop.com/corpusmaitri/orthopaedic/mo69_limb_disorders/index_vf.shtml

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *