jvmi4

Post Mortem du concours Enjmin en Ergonomie

J’ai présenté en 2009 le concours ENJMIN pour entrer en Master Jeu et Médias Interactifs Numérique, en coloration Ergonomie. Voici un petit bilan de son déroulement sous forme de Post Mortem.

What went right?

Ma visite de l’école pendant les portes ouvertes m’a beaucoup apporté. J’ai eu l’occasion d’obtenir quelques informations sur la formation et sur le concours, mais surtout, j’ai pu débattre de ce que pouvait être l’ergonomie dans le jeu vidéo avec le professeur présent, et avoir un nouvel éclairage sur la question, ainsi que des conseils concernant le dossier sous forme d’encouragements à y inclure ce que je disais. Au final, c’est cela qui m’a décidé à prendre la question sous l’angle que j’ai choisi, et cela c’est révélé particulièrement efficace.

En effet, je suis contente de mon dossier au final, qui m’a permis autant de montrer ma personnalité et ma vision de l’ergonomie à l’école, qu’à m’en former une vision globale et claire, qui est venue compléter mon idée de départ. Il a visiblement fait très bonne impression, en reflétant de façon détaillée ma réflexion sur le métier et l’application de la science du travail au jeu vidéo.

L’oral s’est particulièrement bien passée. J’ai réussi à anticiper les questions et attentes du jury et créer un discours convainquant. Je suis particulièrement fière de ma réponse à la question “Que pensez vous nous apporter”, car elle allait à contre courant de la vision officielle de l’ergonomie dans le secteur, et a donné à réfléchir au jury, qui n’a pas bronché face à l’originalité (je pense) de ma proposition.

Les contacts avec les autres candidats, qui pouvaient sembler tendus sur le forum éventuellement, si l’humour est interprétable de façons diverses, était génial sur Paris et Angou. En effet, il y avait une réelle cohésion au ein des forumeurs, malgré la compétition. Je l’ai particulièrement peu sentie, étant en ergonomie, puisque le nombre de candidats ne pose généralement pas tant de problème pour le recrutement que la compréhension des consignes et la connaissance de la matière.

What went wrong?

Au final, ce qui s’est le moins bien passé relève plus de l’organisation et de l’écrit.
J’ai pris du temps pour préparer l’écrit, mais le temps que je sentais long dans l’attente des résultats, était finalement bien court pour rattraper une culture qui me faisait défaut. Devant un ensemble aussi vaste de connaissances à accumuler, j’ai fait le choix de me baser sur des heuristiques pour réviser ce qui avait le plus de chance de sortir. Autrement dit, j’ai limité mon nombre de lectures pour mieux retenir celles que je faisais.

J’étais d’autant mal préparée que de la famille lointaine était en visite, donc j’ai jonglé avec les priorités selon leur présence. Je ne le regrette pas, mais effectivement, mon apprentissage aurait pu être plus efficace, et j’y ai consacré beaucoup moins de temps qu’il n’était initialement prévu. je pense avoir, de façon générale, relativement mal géré mon temps.

Il est aussi quelque peu chaotique de préparer les voyages et séjours à l’hôtel, d’autant qu’à paris, un concert d’ACDC avait fait en sorte de remplir toutes les chambres abordables en dehors des quartiers ou je n’aurais déjà pas voulu me rendre de jour. En fin de compte, le concours s’est avéré être un investissement important, pas forcement géré au mieux non plus, et que je ne regrette pas au final. Cela dit, c’est effectivement une motivation de plus pour faire de son mieux.

Et vous, avez-vous passé le concours ENJMIN ? Avez-vous été reçu ? Qu’avez-vous aimé, appris et tiré de cette expérience ? Au contraire, quels aspects vous ont déçu ou auraient pu mieux se passer ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *