jvmi10

Soutenances des projets ENJMIN 2011

C’est avec le plus grand plaisir que nous avons assisté aux soutenances des projets de fin d’année à l’ENJMIN. Avant de passer aux projets, un petit rappel du contexte : en seconde année de master, les étudiants de l’enjmin répartis en 5 groupes interdisciplinaires doivent réaliser une pré-production, simulant une recherche d’éditeur.

Les équipes doivent donc réaliser un prototype démontrant le gameplay de leur jeu, et proposer un plan de financement et marketing pour vendre le projet. Cet exercice nous confronte non seulement aux contraintes de la production, mais également à un ensemble de tâches annexes mais non moins importantes, telles que la rédaction de différent documents, la réalisation d’une version boite du jeu, et éventuellement de produits dérivés.

Les cinq projets présentés cette années étaient :
Heart of Paper, Croocroons, Beyond, Symbiose et Perspective.

Heart of Paper est un livre pop up digital, qui se propose d’emmener le joueur par l’exploration et l’interaction avec les décors à faire l’expérience d’ambiances et de situations allant de la réalité vers l’imaginaire, dans ce que le jeu illustre de la narration, par les modalités de la narration.
Proposé sous forme épisodique sur pc, avec une intention de portage sur IPad, ce jeu basé sur la résolution d’énigmes m’a séduit par son côté funky, tour à tour osé, humoristique et qui repousse les adaptations du livre interactif à un autre niveau, en termes de cible, non plus enfantine, mais bel et bien adulte, et ce de façon marquée.

Croocroons, jeu de course multijoueur propose une fuite en avant rythmée par des phases de course et de construction. Les modifications du niveau se font en différé, ce qui entraine une désynchronisation de l’univers, dont les joueurs ne partagent pas la même version. Les joueurs doivent doser entre la volonté de conserver l’avantage de leurs constructions, ou profiter de celles de autres.

Des créatures vivant à l’intérieur d’une planète consumée par le néant, doivent en rejoindre le centre, et plus la course touche à sa fin, plus la compétition prend une part important par rapport à la construction. Avec en plus de cela son objectif de proposer des rôles complémentaires à différent profils de joueurs, son parti pris graphique fort et l’originalité de son gameplay en font un des rares jeux de courses que m’interpellent et mon “ennemi” préféré. (private joke inside ;)

Beyond nous propose un univers onirique posant la question de la vie et de la mort. Au contrôle d’une bulle protectrice, nous emmenons un esprit vers sa destinée, sans trop savoir s’il s’agira d’une naissance ou d’un décès. Avec un gameplay riche et quelques features poussées à leur maximum, Beyond ferait un très bon titre à télécharger sur vos consoles, dans l’esprit d’un undergarden ou d’un Limbo.

Symbiose est un jeu d’exploration dont le gameplay a la particularité d’être pensé pour une interface neuronale. Au contrôle d’une âme, le joueur peut incarner différentes créatures d’un monde, dont il récupèrera les pouvoirs. Ces derniers servent à résoudre des énigmes, mais influent également sur le climat, et le joueur doit faire attentions aux populations de créatures et modifications de l’environnement qu’il entraine, car il s’intègre dans un écosystème, qu’il peut faire basculer à tout moment dans une situation extrême.

Ce jeu, réalisé dans un premier temps à but ludique, a rapidement pris le chemin du serious game : en effet, le gameplay demande pour maitriser le jeu, de maitriser ses pensées, son attention, sa concentration, ce qui en fait un support intéressant pour entrainer son attention.
Je n’ajouterais qu’une chose : Et ca marche!

Enfin, Perspective est probablement le plus ambitieux AAA présenté lors des soutenances. Explorant la relation entre un personnage 2D contrôlé par le joueur et un colosse tridimensionnel autonome, nos deux compères vont devoir s’entraider pour sortir d’une ville-cuvette envahie par des plantes meurtrières. Leurs armes? Attirer des objets dans leurs plan dimensionnel.
La ville et les graphismes de ce jeu sont particulièrement impressionnants, tant dans l’animation du personnage que dans l’immensité des environnements, ville labyrinthique démesurée.

A l’issue de cette journée, nous avons pris congé de l’école après une désintégration des plus réussies (merci chers M1!) Une page se tourne, mais l’école restera à jamais le cocon qui nous aura tous permis de devenir des papillons.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *