Fable 2

Fable 2 est un jeu que finalement, j’ai longtemps attendu, étant friande de jeux co-op, et ceux ci restant relativemnt rares (quoique, de plus en plus nombreux en ces temps). Lorsqu’est venu le temps de pratiquer…

J’avais joué à the lost chapters en partageant le clavier et la souris, comme on s’amuse souvent à le faire pour les fps dans mon entourage (essayez, c’est génial :p), et j’en avais gardé un excellent souvenir, malgré quelques conflits d’intérêts (l’un ne pensant qu’à boire et b***er, l’autre avide de quêtes). Le fait de pouvoir contrôler deux personnages nous semblait encore mieux.

J’aimerais trouver une formulation théâtrale et provocante pour dire cela, mais ce n’est malheureusement pas possible à ce stade. Fable 2 est probablement le pire multijoueur que j’ai jamais joué (oh, il doit y avoir pire, il y a toujours pire, mais là c’est quand même fort).

Donc, le second personnage, écuyer loyal, ne saurait activer une quête. On comprend que le joueur principal ne voudrait pas qu’un inconnu sur le net active toutes les missions pour lui sans son aval. Le second joueur ne peut pas non plus finir une quête. Admettons, ce serait génant. Mais il ne peut non plus accomplir d’étapes intermédiaires. ramasser un papier sur cinq? trop risqué, cela pourrait nuire au joueur principal (vraiment?).

Bien, tous les éléments liés de près ou de loin à une quête sont hors d’accès. Heureusement, nos deux joueur vont pouvoir e répartir les rôles, du coup : pendant que le héro s’occupe de la quête, l’autre pourra en profiter pour récolter les loots, et gagner un peu de temps. Malheureusement, il ne peut non plus ouvrir de coffre. Ni creuser, ni ramasser d’objets? Je n’imagine pas qu’il puisse voler ou discuter avec les villageois non plus, mais à vrai dire, mon joueur numéro 2 était tellement agacé que je n’ai plus eu l’occasion de tester.

C’est triste de devoir dire que dans un jeu comme fable, le plus fun était encore de couper du bois de heures durant pour s’acheter des maisons (mécanisme très addictif en fin de compte :) ) C’est là un des moindres points positifs et grosse amélioration comparé à the lost chapters : les jauges qui se modifient en vitesse, positionnement de la cible et origine du curseur, miam, de quoi entretenir le suspense un moment.

En solo, c’est autre chose. N’ayant pas progréssé assez sur l’histoire pour la discuter, parlons du chien. il m’est venu aux oreilles que Petr Molyneux en était très fier :) C’est qu’il s’agit en effet d’un bon toutou :) Et éventuellement, il y aurait de quoi être fier. Ce chien est un petit bijou émotionnel, et si au départ on se dit, pfff clébar, on finit tout de même par jouer avec de bon coeur, et me voyant grandir, j’anticipe avec horreur le moment où il devra fatalement me quitter. Il est mieux que ces petits chiens et chats virtuels, dans le sens où l’on peut interagir avec directment, au moyen de notre avatar, et ses états anxieux comme joyeux lui donnent un aspect vivant peut être inégalé jusque là.

Mais, il y a toujours un mais, quelle est cette idée saugrenue de lui faire apprendre des tours en lisant un livre Oo. Il aurait tellement profité d’un ystème d’entrainement, et pourquoi pas avec ces jauges géniales! En fait, il aurait mérité tellement plus d’attention, s’il devait être le point fort du jeu. Or, de mon expérience et des retours que j’ai pu avoir, il est comme Eric dans le mot du jeu : C’est joli, mais ça sert à rien….

En effet, il est impossible de finir Rule Of Rose sans l’odorat aiguisé de Brown, et même le petit prince dans starfox adventure est indispensable à la progression à travers les niveaux, alors pourquoi diable Dog/Toutou ne sert il qu’à faire joli? :S
Oui, il comble les lacunes de The lost chapters, comme la pelle qui apparait soudain au dessus d’un trésor sans réelle explication, mais en contrepartie, il gène en plus la navigation. Combien de fois me suis je retrouvée coincée entre Toutou et le coin où se trouvait le coffre, au bord d’une mince corniche, incapable de la descendre, coincée entre la visée automatique vers les ennemis et Dog qui me bloque les passage. Une fois qu’on a une balle en caoutchouc, on peut espérer s’en débarasser (pourvu qu’il ne soit pas coincé par notre présente en même temps… -_-“).

Au final, j’en viendrais presque à croire que c’est un défaut typique, répété d’un jeu à l’autre : de bonnes idées, pas assez exploitées. Ou trop d’idée fourrées dans le même jeu. Il aurait été possible de reprendre les principes de Lost Chapters et d’y incoprorer Dog comme part intégrante du gameplay. Restons en là….

Pour finir sur une note plus positive, un des points fort du jeu, une fois en solo, c’est, en dehors des métiers, l’arrangement des quêtes et annexes, bien dosées afin de ne pas perdre le joueur dans une masse trop importante d’objectifs secondaires, mais présentant toujours au moins une alternative à la voie principale. Elles sont finalement très addictifs, et ont cet effet – bon celle ci rapidement avant de reprendre ma route – qui étire le jeu de façon plaisante tout au long du trajet :)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *