Méthodes pour structurer l’information 2/2

Le treejack est un test complémentaire au tri par cartes, en ce qu’il en reprend les résultats, et demande cette fois ci aux utilisateurs de parcourir la structure créée pour retrouver un élément spécifique, dans un certain contexte. L’utilisateur valide l’endroit où il pense trouver l’information et ceci fait, on vérifie si sa réponse coïncide avec l’emplacement réel de l’objet. Si c’est le cas, parfait. Si ca ne l’est pas, il est possible de prévenir ce genre d’erreur, soit en déplaçant le contenu, en créant un raccourci ou modifiant le rubriquage.

Continue reading Méthodes pour structurer l’information 2/2

Méthodes pour structurer l’information 1/2

Une des clés pour faciliter l’accès à une information est de l’organiser de façon logique. Cela semble évident, mais c’est déterminer la logique adaptée qui pose le challenge réel. On a tôt fait de hiérarchiser l’information de la façon qui semble la plus cohérente de son point de vue, mais on oublie trop souvent que le concepteur n’a pas nécessairement la même façon de penser que l’utilisateur. Voici un ensemble de méthodes qui vous aideront à créer une architecture d’information adaptée aux tâches que cherchent à réaliser les utilisateurs.

Continue reading Méthodes pour structurer l’information 1/2

Coeur : Quand la pratique dépasse la méthode

Une expérience particulièrement importante sur Cœur a été la vie de cette méthode d’observation par le jeu de rôle. En effet, il n’a pas été seulement le support de tests, car une fois ceux-ci achevés, la méthode a développé une vie propre à l’instar de notre personnage principal.

Une fois les révisions du gameplay complétées, le jeu de rôle est devenu autre chose qu’un support de test. En effet, suite à cela, le jeu a continué à évoluer par ce biais dans une moindre mesure, mais cette fois ci dans les autres corps de métiers.

Continue reading Coeur : Quand la pratique dépasse la méthode

Coeur : Tester le concept plutôt que le jeu

Une collaboration ergonome – game designer

Une des particularités de cœur est que le projet se basait finalement sur plusieurs déclinaisons de gameplay, peu ou pas réutilisés d’une séquence sur l’autre. Ce gameplay est par ailleurs resté flou pendant une bonne partie du projet, du moins il était difficile à saisir dans sa globalité. Par ailleurs, pour anticiper les problèmes éventuels que le joueur pourrait rencontrer, il nous semblait important de pouvoir observer les déplacements et gestes.

Continue reading Coeur : Tester le concept plutôt que le jeu

Observations systématiques

Les observations systématiques permettent de recueillir des données quantitatives relatives aux actions, stratégies, difficultés qui nous intéressent. Elle sont ciblées et concernent un ou plusieurs types d’observables définis par avance et représentés sur une grille.

Continue reading Observations systématiques

L’Observation

L’observation est une technique très utilisée en ergonomie, puisqu’elle permet de mesurer l’activité réelle de l’opérateur. Elle peut prendre la forme d’observations ouvertes ou fermées. Dans les deux cas, il s’agit de relever des observables, c’est à dire, des faits visibles par tous, sans faire d’inférence quant à leur signification, utilité, à l’intention qui se trouve derrière. L’observation permet d’objectiver une situation en s’attachant au réel.

Entretien semi directif

L’entretien semi directif est employé pour préciser certains aspects d’un thème, d’une question. Il permet de guider le discours de l’interviewé vers les sujets qui intéressent l’interviewer, tout en restant assez neutre et ouvert dans le développement des réponses. Le meneur de l’entretien doit donc utiliser, en dehors des deux ou trois questions qu’ils posera, utiliser des relances neutres pour ne pas influencer le discours de son interlocuteur.

Continue reading Entretien semi directif

Entretien non directif

L’entretien non directif de recherche est souvent employé pour aborder un thème en amont d’un questionnement. Il s’agit d’un entretien dans lequel le demandeur intervient le mins possible dans le discours de l’itnerviewé et met en place une écoute active : il tente de comprendre ce que dit l’autre et ne se permet que des relances neutres afin de ne pas influencer le discours.

Continue reading Entretien non directif