L’expérience de jeu d’une soixantenaire à la manette de Journey (Partie 2/2)

Journey est un jeu contemplatif, avec un minimum d’action, un gameplay profond et complexe, qui pour autant ne pose pas de contrainte de réactivité forte ou de condition de défaite punitive. Un jeu parfait à faire tester à Mme Michu, 67 ans, gameuse affirmée.

Dans cette seconde partie, Mme Michu a joué à Flower et s’est familiarisée avec l’utilisation du Sixaxis. Sa seconde session de jeu sur Journey se déroule de façon très différente de la première.

Continue reading L’expérience de jeu d’une soixantenaire à la manette de Journey (Partie 2/2)

L’expérience de jeu d’une soixantenaire à la manette de Journey (Partie 1/2)

Journey est un jeu contemplatif, avec un minimum d’action, un gameplay profond et complexe, qui pour autant ne pose pas de contrainte de réactivité forte ou de condition de défaite punitive. Un jeu parfait à faire tester à Mme Michu, 67 ans, gameuse affirmée.

Découvrez la première expérience de jeu de cette sexagénaire, découvrant pour la première fois l’univers désertique de Genova Chen.

Continue reading L’expérience de jeu d’une soixantenaire à la manette de Journey (Partie 1/2)

Beyond : two souls

beyond-two-souls-title-1024x576

Quantic Dream proposes games that challenge the definition and nature of gameplay itself. In doing so, it also faces specific usability issues and proposes solutions to others. Many articles about the game discuss how the game fits in game design theory concepts like how Beyond Two Souls addresses game and play. This one focuses on its strength and weaknesses in terms of usability and user experience, in particular in comparison to the previous titles of the studio. Let’s have a look at some of the good ideas to learn from, and some of the issues that remain.

Continue reading Beyond : two souls

Robert P Anderson

Voici un jeu testé il y a longtemps de cela, dans ma lancée lovecraftienne. Il n’a pas fait long feu cependant. Dur dur de passer après Dark corners of the earth, mais ce n’est pas que cela. Je vais encore faire du pinaillage d’ergo, voici donc un billet pour râler et passer en revue mes critères ergo.

Continue reading Robert P Anderson

Hysteria hospital : vous avez rêvé de devenir infirmière?

Ne vous inquiétez pas, hysteria hospital est là pour vous en guérir.

Présentant un gameplay “féminin” au possible, si l’on en croit le cahier du jeu vidéo dédié au “Girl power”, il illustre parfaitement ma vision d’une majorité de jeux facebook de mauvaise qualité, l’addictivité en moins. Comment, me direz vous, peut on faire pire que Cow clicker? Encore cow clicker a-t-il un gameplay.

Continue reading Hysteria hospital : vous avez rêvé de devenir infirmière?

Assassin’s Creed

Chaque joueur utilise un jeu d’une façon différente, avec un objectif différent et s’approprie les features de façon personnelle. En voici un exemple, à partir d’impressions, mais aussi de physiologie. En effet, lorsque j’ai commencé à m’intéresser à ce jeu, mon équipe projet venait de recevoir le casque EPOC de Emotiv Systems. Entre l’envie de jouer et l’envie d’essayer le jouet technologique, j’ai réalisé un enregistrement des données du casque pendant une partie.

Continue reading Assassin’s Creed

Heavy Rain – Narration interactive

Encore une fois, impossible de parler de Heavy Rain sans faire référence à Fahrenheit.
C’est avec nostalgie que je me rapelle ma découverte de la démo de fahrenheit. Une seule scène, mais combien de fois ai-je pu la rejouer? Tellement de petites actions que l’on pouvait faire, ou ne pas faire, qui ouvraient de nouvelles possibilités (même si on ne les percevait pas directement), ou au contraire forçaient à presser le pas.

Continue reading Heavy Rain – Narration interactive

Heavy Rain – De l’art de se déplacer

Heavy Rain a cette faculté de bouger la tête du personnage indépendamment du corps. Mais pourquoi créer des contrôles aussi tarabiscotés? Deux boutons au lieu d’un, cela va à l’encontre des critères d’ergonomie les plus basiques (actions minimales). Et pourtant.

Continue reading Heavy Rain – De l’art de se déplacer

Resident Evil 5

Voici une revue de Resident Evil 5, d’abord d’un point de vue subjectif en tant que joueur, puis d’un point de vue utilisabilité/ergonomie.

Principe général

Resident evil 5 est un jeu d’action, alliant aventure et tir posté à la première personne, dans un environnement hostile. Ce jeu a été testé dans sa version xbox360, en mode coopératif. Il est destiné à un public mature, réalisé par Capcom et concu par Jun Takeuchi. Dans ce jeu, le joueur doit survivre aux attaques de zombies et protéger son partenaire. dans ce but, il peut se déplacer, tirer lorsqu’il est immobile, effectuer des actions coordonnées (courte échelle, saut aidé). Le jeu est vendu aux alentours de 60€, en france.

Continue reading Resident Evil 5