XMind : le mind mapping graphique

Outil permettant de réaliser des représentations graphiques d’architectures d’information, XMind est disponible sous windows uniquement.

Les plus :

  • Plein d’options de visualisation, des icônes, des couleurs au choix
  • Copier-coller vers et depuis excel pour une alimentation ou exploitation rapide

Les moins :

  • Pas d’exports directs dans la version gratuite
  • Difficile de faire des captures d’écran ou vues d’ensembles pertinentes

A retrouver sur http://www.xmind.net/

Colour contrast analyser

Comment être sûr que votre interface sera lisible ? accessible ?Afin d’accompagner vos graphistes sur la conception des menus, décors, et vous assurer que la distinction entre la forme et le fond de vos contenus sera suffisante, testez Colour Contrast Analyser. Continue reading Colour contrast analyser

Snagit : simple, pratique, efficace

Réalisé par le même développeur que camtasia et morae, snagit permet de réaliser facilement des captures d’écran, sur une zone, ou en déroulant le contenu d’une fenêtre. L’editeur quant-à lui permet de les annoter, et même d’ajouter, avec les bons “stamps” des annotations, éléments d’interfaces, etc.

Continue reading Snagit : simple, pratique, efficace

Axure

Axure est un logiciel permettant de prototyper des interfaces, et en particulier des interfaces web. Il a l’avantage de permettre de travailler en wysiwyg et d’avoir un rendu interactif a présenter, sans avoir à faire appel a de la programmation. Le prototype n’est pas utilisable tel quel, mais permet de voir le fonctionnement des différents éléments et constitue ainsi un support eficace pour les tests et démonstrations.

Processing

Processing permet de réaliser facilement de petits programmes graphiques et interactifs. Il permet entre autre de réaliser des images a base de formes élémentaires, de les animer, et de prendre en compte les inputs pour interagir avec. Il permet de manipuler des objets 2D et 3D, du son, voire pour les programmeurs avancés de la physique par exemple. Simple d’utilisation, le langage permet de réaliser des prototypes de jeux ou d’interfaces, selon les besoins.

Si processing est utilisé surtout comme outil de prototypage, il permet également de réaliser de petit jeux assé facilement, et de se familiariser avec les principes de base de la programmation. Une gallerie d’exemples complète est fournie avec, ce qui permet d’avoir un apperçu de ce qui est faisable avec et de comment s’y prendre.

Mettre en valeur les projets abandonnés

Nous avons tous notre liste de projets clos, abandonnés, désertés. Cette liste est mal vue. Manque de motivation, de persévérance, éparpillement… Les projets laissés en friche sont autant d’échecs, alors, faut il en parler? les mettre en avant? Ou au contraire, ne citer que les projets arrivés à terme, le cas échéant, et faire l’impasse sur le reste? Question délicate.

Effectivement, les projets abandonnés ne sont pas du meilleur effet, d’autant plus s’il n’y en a pas d’autres pour compenser. Si effectivement, vous disposez d’assez de projets achevés à montrer, autant ne parler que de ceux là.

Si vous n’avez que des bribes de projets à faire valoir, par contre, vous pouvez tout de même les mettre en valeur dans une certaine mesure. Le tout est d’arriver à expliciter ses échecs, sa démarche, et surtout, à mettre en avant l’expérience que vous en avez tiré. Si vous êtes cohérents, et que vous n’en avez pas accumulé un par mois pendant un an (auquel cas, vous pouvez vous poser des question), cela sera toujours ça de pris.

Que mettre dans sa candidature à un projet amateur?

– Les compétences que vous voulez mettre à disposition
– L’expérience que vous avez pu avoir auparavant, même si les projets n’ont pas abouti, en mettant en avant ce que vous en avez appris.
– N’hésitez pas à inclure un book ou un lien vers une page web où vous présentez vos travaux (dessins, petits programme, modèles, textures…)
– Vos motivations, ce qui vous plait dans le projet, pourquoi vous voulez y participer, quels sont vos projets d’avenir par exemple.

Comment intégrer un projet?

Certains projets sont très sélectifs sur leur personnel, d’autres acceptent toute contribution. Il faudra faire selon votre niveau. Si vous avez quelques talents en dessin ou avez une compétence à mettre en avant, tentez votre chance, vous pouvez être accepté plus facilement qu’il n’y parait. Si vous n’y connaissez rien, proposez d’aider dans la mesure de vos capacités et montrez votre motivation sous des formes concrètes. Les développeurs amateurs savent valoriser les efforts (en général).

Je voudrais créer mon jeu mais je n’y connais rien, que faire?

Vous pouvez vous documenter, lire des articles qui parlent de la création de jeu, en expliquent les bases, le déroulement, ou encore les information données sur des sites et forums de jeux (amateurs).

Vous pouvez suivre des tutoriaux, pour apprendre, qui ne permettront pas de faire des jeux à proprement parler en général, mais que vous pourrez adapter à vos besoins.

Vous pouvez essayer d’intégrer un projet existant permet aussi d’acquérir des compétences sur le terrain, et d’avoir des personnes pour vous conseiller. Il vous faudra un minimum de compétences acquises auparavant, afin que vous puissiez apporter une contribution au projet, meme minime.