Shadowrun level editor : using the name of the player in dialogs and other cool stuff

In this tutorial, I’ll explain how to use text expansions. Text expansions are simple bits of code that make conversations much more natural. You can use it to call the player by their name or use the right gender and race when talking to them. It’s very simple to use and makes the dialogs a lot more immersive.

Continue reading Shadowrun level editor : using the name of the player in dialogs and other cool stuff

City 2048 usability evaluation

As part of a benchmark series, we will look at many 2048 games out there to see how they compare, and highlight best practices swell as common pitfalls for this type of games.

Next up, City 2048.

Continue reading City 2048 usability evaluation

Problem solving in Catherine and how the interface design decisions influence player performance

Catherine is a game about problem solving. Players need to learn techniques, chunk them to remember them easily and detect patterns in the environment to know when to use which technique to progress in the game. Repetition also leads them to over-learning : techniques become automatic and allow the player to be faster and to reach higher awards as he masters the game mechanics and execution.

Continue reading Problem solving in Catherine and how the interface design decisions influence player performance

Enjminales 2016 : Le fonctionnement innovant du chat bot d’event 0

Event 0 est un jeu Enjmin parmi les plus chanceux qui sera développé professionnellement. Le joueur se retrouve à bord d’une station spatiale désertée avec pour meilleur ennemi l’IA peu maléfique, mais caractérielle du vaisseau. Le joueur devra faire preuve d’empathie et de psychologie pour obtenir ce qu’il veut de l’IA et progresser dans l’histoire.

Mais comment fonctionne-t-elle cette intelligence artificielle? C’est ce que nous a expliqué Emmanuel lors de sa conférence aux Enjminales 2016. En voici l’essentiel.

Continue reading Enjminales 2016 : Le fonctionnement innovant du chat bot d’event 0

XMind : le mind mapping graphique

Outil permettant de réaliser des représentations graphiques d’architectures d’information, XMind est disponible sous windows uniquement.

Les plus :

  • Plein d’options de visualisation, des icônes, des couleurs au choix
  • Copier-coller vers et depuis excel pour une alimentation ou exploitation rapide

Les moins :

  • Pas d’exports directs dans la version gratuite
  • Difficile de faire des captures d’écran ou vues d’ensembles pertinentes

A retrouver sur http://www.xmind.net/

Colour contrast analyser

Comment être sûr que votre interface sera lisible ? accessible ?Afin d’accompagner vos graphistes sur la conception des menus, décors, et vous assurer que la distinction entre la forme et le fond de vos contenus sera suffisante, testez Colour Contrast Analyser. Continue reading Colour contrast analyser

Snagit : simple, pratique, efficace

Réalisé par le même développeur que camtasia et morae, snagit permet de réaliser facilement des captures d’écran, sur une zone, ou en déroulant le contenu d’une fenêtre. L’editeur quant-à lui permet de les annoter, et même d’ajouter, avec les bons “stamps” des annotations, éléments d’interfaces, etc.

Continue reading Snagit : simple, pratique, efficace

Axure

Axure est un logiciel permettant de prototyper des interfaces, et en particulier des interfaces web. Il a l’avantage de permettre de travailler en wysiwyg et d’avoir un rendu interactif a présenter, sans avoir à faire appel a de la programmation. Le prototype n’est pas utilisable tel quel, mais permet de voir le fonctionnement des différents éléments et constitue ainsi un support eficace pour les tests et démonstrations.

Processing

Processing permet de réaliser facilement de petits programmes graphiques et interactifs. Il permet entre autre de réaliser des images a base de formes élémentaires, de les animer, et de prendre en compte les inputs pour interagir avec. Il permet de manipuler des objets 2D et 3D, du son, voire pour les programmeurs avancés de la physique par exemple. Simple d’utilisation, le langage permet de réaliser des prototypes de jeux ou d’interfaces, selon les besoins.

Si processing est utilisé surtout comme outil de prototypage, il permet également de réaliser de petit jeux assé facilement, et de se familiariser avec les principes de base de la programmation. Une gallerie d’exemples complète est fournie avec, ce qui permet d’avoir un apperçu de ce qui est faisable avec et de comment s’y prendre.

Mettre en valeur les projets abandonnés

Nous avons tous notre liste de projets clos, abandonnés, désertés. Cette liste est mal vue. Manque de motivation, de persévérance, éparpillement… Les projets laissés en friche sont autant d’échecs, alors, faut il en parler? les mettre en avant? Ou au contraire, ne citer que les projets arrivés à terme, le cas échéant, et faire l’impasse sur le reste? Question délicate.

Effectivement, les projets abandonnés ne sont pas du meilleur effet, d’autant plus s’il n’y en a pas d’autres pour compenser. Si effectivement, vous disposez d’assez de projets achevés à montrer, autant ne parler que de ceux là.

Si vous n’avez que des bribes de projets à faire valoir, par contre, vous pouvez tout de même les mettre en valeur dans une certaine mesure. Le tout est d’arriver à expliciter ses échecs, sa démarche, et surtout, à mettre en avant l’expérience que vous en avez tiré. Si vous êtes cohérents, et que vous n’en avez pas accumulé un par mois pendant un an (auquel cas, vous pouvez vous poser des question), cela sera toujours ça de pris.