UXFlupa8

Companion apps: l’innovation en marche

18200acLors du flupa UX day, Marwan Achmar a réalisé une conférence intéressante sur le sujet des companion apps: en voici l’essentiel. Il existe trois raisons d’innover: répondre à un besoin, redéfinir une expérience existante ou réduire l’effort lié à une activité [de travail, ou non] Les companion apps sont un moyen de répondre plus particulièrement à cette troisième source d’innovation. La disponibilité des Smartphones permet de développer les soutiens à l’activité, qui reste toutefois encore sous développée, en dehors du jeu vidéo qui expérimente le cross plateforme à travers des “companion apps” sur les grosses productions.

Trois bonnes raisons d’innover

  • Les avancées technologiques et ruptures historiques poussent les concepteurs à innover, soit en créant un nouveau besoin, soit en répondant à un besoin émergeant suite aux avancées technologiques. C’est ce qu’à fait Tesla.
  • L’innovation peut venir de la redéfinition d’une expérience à la marge de la réponse a besoins. C’est ce qu’il s’est passé avec l’invention du fast food: l’expérience de manger à l’extérieur est modifiée, en accumulant tous les temps d’attente au début, avant la commande, au lieu de la répartir en chaque étape du repas.
  • En ergonomie, l’innovation est pilotée par la recherche de l’adaptation du travail à l’homme pour faciliter une activité des utilisateurs. L’innovation consiste en la création d’un gadget discret, qui facilite une activité principale : c’est le cas de la paille, discrète alliée du verre, dispensable, mais pratique pour faciliter et rendre ludique la consommation de son jus de fruit préféré par Julien, 3 ans, et qui évite à papa de nettoyer le verre renversé.

Qu’est ce qu’une “companion app”?

Un compagnon est un allié avec qui on partage tâches et idéaux, l’élément d’une paire qui fonctionne ensemble.
Pour bien comprendre, regardons les chaises. Une chaise massante est un objet qui implique une activité propre: se détendre. Une chaise de bureau, au contraire a vocation à faciliter l’activité de travail, indépendante de la chaise, en donnant à l’opérateur un meilleur confort pendant son activité principale. Une bonne chaise de bureau se fait oublier, tout en rendant service.

Le Smartphone est devenu rapidement notre compagnon de poche. Il propose des milliers d’applications. Les companion apps développées spécifiquement sur Smartphone sont des encyclopédies, des compagnons de jeux de salon, souvent blindées de fonctionnalités qui nuisent finalement, comme l’indique Jared Spool, à l’expérience utilisateur.

Comment concevoir un bon Companion app?

Concevoir des Companion apps, c’est finalement innover pour soulager. Comme le GPS retire au conducteur la tâche de trouver son chemin ou d’interagir avec un co-pilote, de sa tâche déjà ben assez complexe de conduire sereinement pour arriver en vie et à temps à sa destination.

L’application compagnon doit anticiper, comprendre le contexte et s’y adapter, proposer son aide discrète et être utilisable en simultané. Les interactions requises pour s’en servir doivent être limitées et automatisées au maximum : le GPS est configuré avant le départ, et ne demande plus aucune intervention du chauffeur pour indiquer bien à temps les directions à suivre. L’application demande peu d’attention et d’interactions : le chemin est indiqué oralement, et ne demande donc pas au chauffeur de rechercher périodiquement du regard l’information, ni de quitter la route des yeux, ni de demander l’information quand il en a besoin.

L’application compagnon de Nike+ indique périodiquement le parcours de course à pied restant au coureur.

Selon les conseils d’Aaron Walter, créer une bonne companion app, c’est créer de la valeur là où il n’y en a pas: en proposant autant de fonctionnalités que nécessaire, mais pas plus.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *