Stress5

Le stress et la pénibilité mentale

Une réaction de stress peut être causée par différent facteurs. Parmi eux, l’attention soutenue, la pénibilité mentale et l’interruption de tâche sont propices à créer cette réaction, sans que l’environnement ne présente de danger à priori. Ces stresseurs sont bien connus dans le monde du travail, mais s’appliquent également au jeu vidéo.

L’attention soutenue et la pénibilité mentale est source de stress

En situation de travail, l’attention soutenue est souvent liée à des processus de contrôle, comme les activités de surveillance. Un exemple typique est le poste des contrôleurs aériens qui doivent gérer de nombreuses informations en simultané et ce de façon précise, et en continu.

Dans les jeux, l’attention soutenue peut être sollicitée par le gameplay et les contrôles. C’est le cas des scènes d’action dans Fahrenheit, durant lesquelles il faut faire preuve de réactions rapides et appropriées, plus ou moins soutenues, mais toujours d’une drée qui dépasse légèrement celle durant laquelle l’effort est minime. Elles entraînent une fatigue du joueur qui a des difficultés à maintenir son effort de concentration après un certain temps, mais se doute que la séquence arrive bientôt à terme, ce qui le motive à le prolonger.

Des jeux comprenant des scènes d’infiltration sont basées sur le même principe. Il s’agit de maintenir une attention importante, notamment aux déplacements et champs de visions de ses opposants, qu’il s’agisse de gardiens, de caméras, de systèmes de détection.

Les contrôleurs aériens sont confrontés à une seconde difficulté : la pénibilité mentale. Non seulement ils doivent faire preuve d’une attention soutenue, mais la multiplicité même des informations qu’ils doivent traiter, et la complexité de ces traitements constituent un autre facteur de stress.

Là encore, on retrouve des situations de jeux dans lesquelles des conditions similaires apparaissent. C’est le cas par exemple, dans les jeux de stratégie pour lesquels il faut arder un nombre important d’informations à l’esprit, ou du moins en surveiller : santé des troupes, positions des unités, position des ennemis, avancement des constructions, déroulement des combats.

Interruptions de tâches

Les interruptions de tâches sont un facteur de stress important dans les situations de travail. Elles touchent notamment les secrétaires dont les activités liées au courrier sont typiquement interrompues par des coups de téléphone, et récemment aux emails.

Au niveau du jeu vidéo, les interruptions de tâches prennent place lors d’évènements impromptus. Cela peut aller d’une attaque surprise dans un jeu de stratégie, une catastrophe naturelle dans un jeu de gestion tel que SimCity, ou encore un monstre qui surgit, une coupure de courant subite qui empêche de continuer ce que l’on faisait à l’origine, par exemple, résoudre une énigme, ou préparer une offensive importante.

Un bruit suspect pendant que l’on essaye de se concentrer pour résoudre une énigme peut déjà constituer une interruption de tâche à minima, dans le sens où cela amène à vérifier l’origine du bruit.. Toutefois, le cas le plus fréquent est l’action qui demande du temps : que ce soit poser une bombe dans counter, à pirater un terminal informatique sous le feu ennemi dans Mass Effect 2.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *