Pourquoi il faut maitriser la première impression

L’effet des premières impressions sur la perception, l’usage et le succès d’un produit sont trop souvent négligées. Pourtant, elles sont bien connues dans nombre de domaines : publicité, conception d’emballages, rendez vous galants, entretiens, rendez vous clients… La première impression est cruciale, les équipes de communication et de marketing l’ont bien compris. Mais pourquoi ? Voici les deux principales raisons de maitriser la première impression que suscite votre jeu chez le joueur.

5secondes pour se faire une opinion

En ergonomie web, on sait qu’un site est évalué en moins de 5 secondes. C’est le temps qu’il faut à un visiteur pour évaluer un site : Est-il sérieux ? Vais-je y trouver ce que je cherche ? Les contenus sont ils fiables ? A travers des indices minimes, l’utilisateur va se faire une première opinion de ce qu’il a sous les yeux, quelle qu’en soit la valeur réelle. Au bout de ces 5 secondes, l’utilisateur a décidé s’il allait regarder le site ou fermer l’onglet. Il en va de même pour les jeux, à chaque étape de sa découverte : articles, teasers, annonces, démos dans des salons, écrans d’installation, lancement et menus, tutoriel et premiers niveaux.

Le jeu vidéo laisse plusieurs premières impressions

Contrairement à un site, un jeu passe par plusieurs phases d’évaluation, avant l’achat, avec les informations qui l’entourent, à travers une démo jouable et après l’achat, lors de la première partie. On pourrait croire à tort qu’une fois l’achat déclenché, la première impression est déjà passée, mais c’est toujours une redécouverte une fois que l’on a le vrai jeu entre les mains.

L’impression se construit sur le long terme

En termes de marketing également, on pourrait croire le « danger » passé une fois l’achat effectué. Ors cet achat intervient parfois après des mois de teasing. De plus, le jeu est fortement structuré par des communautés de joueurs. Ainsi, un jeu même ayant créé un grand buzz mais qui s’avère finalement très mauvais, aura vite fait de perdre son avantage publicitaire face aux commentaires de joueurs mécontents, c’est pourquoi, il faut continuer à gérer l’impression laissée aux joueurs à long terme.

L’impression crée des attentes & influence les attitudes

On le voit bien dans le jeu, les premières impressions suscitent des attentes. Combien de grandes déceptions après des années d’attente, de rumeurs et de teasing. Dès les premières rumeurs, des attentes sont créées. Celles-ci peuvent être très concrètes et factuelles (par exemple, quel type d’univers ou de gameplay on s’attend à trouver), mais également porter un jugement. Ainsi, un jeu très difficile d’emblée créera l’attente d’un certain niveau de challenge. Si le jeu devient plus facile par la suite, cela créera une déception : les joueurs attendant plus de challenge se retrouvent face à un jeu trop facile pour eux, et à l’inverse, les joueurs préférant moins de difficulté auront abandonné avant en se disant que ce jeu n’est pas fait pour eux. Cela impact donc par extension l’attitude des joueurs par rapport au produit : c’est un jeu pour les filles, pour les enfants, très violent, etc.

La première impression modifie toute perception ultérieure

Non seulement, les premières impressions impact les attentes et les attitudes, mais elles entrainent ce que l’on appelle un effet de halo. C’est-à-dire que toutes les informations suivantes seront pondérées en fonction de cette première impression. C’est comme choisir un filtre coloré pour son appareil photo. Une fois le filtre ne place, toutes les photos auront une teinte violette, ou verte, quelle que soit la prise de vue ultérieure. Si la première impression est négative, toutes les suivantes seront conditionnée par cela et perçues plus négativement qu’elles ne le sont. En effet, les défauts seront exagérés comme venant confirmer notre première impression, et les qualités seront au contraire minimisées. A l’inverse, une première impression positive crée un contexte dans lequel des éléments négatifs ultérieurs seront considérées avec plus d’indulgence, ou passeront à l’inverse pour des qualités.

Conclusion

Il est donc important de bien maitriser cette première impression, pour s’assurer qu’elle soit positive, et profiter de son influence bénéfique sur la suite des opérations. Il faut toutefois, en particulier pour le jeu, tenir compte du fait que la première impression n’est pas liée à un seul élément, mais peut survenir aussi bien sur un site spécialisé, dans un article, par un trailer, en magasin, ou au lancement du jeu. Et vous, quand faites vous attention aux premières impressions ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *