Aspects éducatifs dans les jeux vidéos non éducatifs

Alors que les adultes considèrent les jeux vidéos comme une perte de temps ( bien qe les jeunes joueurs grandissant, cette tendance est changeante ), les jeux vidéos comportent parfois des éléments éducatifs qui passent plus ou moins inaperçu, et laissent tout de même des traces bénéfiques. Ou en ont le potentiel. Intéressons nous aux aspects éducatifs des jeux vidéos non éducatifs.

La culture générale est bien représentée, puisqu’on retrouve de plus en plus souvent des références culturelles, en particulier dans le monde du jeu d’aventure. Outre les jeux tels que Versaille ou Louvre qui nous plongent directement dans les battisses, d’autres jeux transmettent de éléments culturels. A noter, les jeu de “the adventure company” souvent basés sur des oeuvres cultes, dont les romans de jules verne.

D’autre jeux proposent des documentations historiques. C’est le cas de la série, les chevaliers de baphomet, qui s’il contient une bonne part de fiction, traite aussi de faits historiques. ( Le quatre en particulier, contient une documentation considérable sur les templiers etc. )

La musique tenant une place de plus en plus importante dans le jeu, on peut aussi considérer certains jeux comme transmettant une certaine culture auditive ( David Bowie a fait la bande son de omikron : the nomad soul ) d’autre jeux peuvent attirer l’intention sur certaines cultures musicales en faisant référence à des musiciens ( posters dans bloodlines par exemple, à considérer comme de culture ou de la pub? ).

Les certains jeux vidéos sont aussi de bons entraînements pour les enseignements de base. Nombre de jeux ont un background travaillé, et proposent des panoplies de textes rédigés proprement et dont la lecture peut entraîner ses compétences en français. Les math, ainsi que d’autres thèmes scolaires sont souvent employés dans la résolution d’énigmes de jeux d’aventures, ou de réflexion. Nombre de jeux vidéos participe aussi au développement intellectuel du joueur, en faisant appel à son sens de la logique. Les jeux de réflexion peuvent aussi être considérés ainsi; Myst ou Uru sont de bons exemples pour illustrer cela, mais aussi les jeux de “7th guest” composés d’énigmes logiques à résoudre. Il est impossible de ne pas mentionner ici le programme d’entraînement cérébral du docteur Kawashima, dont le développement intellectuel est clairement un but majeur.

La plupart des jeux de gestion ou de stratégie sont concernés aussi ( gestion d’un budget pouvant nécessiter de faire quelques calculs, problèmes de géométrie etc.).

Nombre de jeux contiennent par ailleurs des notions d’éducation civiques, ou des concepts dignes d’une littérature culte toute reconnue et “adorée” en salles de cours. Pourtant si des livres comme fahrenheit, ou 1884 sont reconnus en tant que mises en garde et dignes d’intérêt, ce n’est en rien le cas de jeux tels que Deus ex ou Nomad soul, qui relèvent de thèmes proches ou d’autres jeux posent la problématique du clonage ou proposent une critique de certaines pratiques. Trop de monde encore de nos jours ne considèrent ces “fps civiques” comme plus qu’une simple série de tueries.

Pourtant les jeux civique progressent. On voit ainsi des jeux, majoritairement libres, dont le but principal est d’éduquer et de sensibiliser à des thèmes éthiques. J’ai ainsi découvert il y a quelques temps de cela le jeu “ food force” entre autres, classifié dans le genre “sérious games”.

Globalement, les jeux proposant dans une certaine mesure, une critique, une vision de la société à travers des éléments satiriques ou caricaturaux sont légions, au point que certains semblent des “jeux engagés”.

Les jeux vidéos peuvent aussi participer au développement personnel de son public. Non seulement l’aspect psychologique des situations et des personnages est de plus en plus poussé dans certains jeux, mais il pose aussi parfois des questions au joueur sur sa propre situation. Je pense par exemple au jeu Dreamfall, qui soulève la question de la “raison de vivre” que nombre de jeunes de la tranche d’âge de l’héroïne doivent se poser.

Le jeu vidéo est d’ailleurs utilisé au même titre que les blogs, dans le cadre de thérapies psychologiques, en particulier dans le traitement de phobies. ( mais là, c’est un sujet tout autre )

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *