L’ergonome et le GameDesigner

Le designer

A partir d’une idée originale ou de demandes marketing, le gamedesigner rédige un pitch qui décrit les concepts centraux d’un jeu, son genre, sa clientèle cible, la plate-forme à laquelle elle est destinée, en mettant en avant les points qui le distinguent de la concurrence, au cours d’une phase de proposition.

Si l’idée est acceptée, le gamedesigner est alors chargé de la conception théorique du jeu. Il devra définir le gameplay en particulier, ainsi que le scénario, les niveaux, l’univers dans lequel le jeu prend place, les objets et personnages qui le composent. Son travail inclut aussi des aspects graphique et sonore, dans les équipes réduites. Le plaisir du joueur est au centre de son attention, et son objectif est de lui donner envie de continuer de jouer.(Kohler, 2005)

En phase de production, il participe sous l’autorité du chef de projet à la gestion de la production, en aiguillant et coordonnant tous les créatifs. Il assure ainsi la cohérence entre les différentes parties qui compose le jeu, et s’assure que le gamedesign est respecté.

En d’autres termes, le designer définit les tâches que le joueur aura a accomplir, les moyens dont il disposera pour ce faire et pose le cadre dans lequel sa quête de plaisir prendra place. L’ergonome s’intéressera plus particulièrement aux moyens d’action proposés au joueur. Il adopte une position intermédiaire entre le concepteur et l’utilisateur. D’une part, il s’assure que l’imaginaire du premier, les expériences et les émotions qu’il propose parviennent effectivement au joueur. Il travaille dans ce but à la façon dont le système les soumet au joueur, l’y inclut.

L’ergonome

En parallèle, l’ergonome veille à ce que les besoins du joueur soient pris en compte dans la conception. Son but n’est pas là de remonter toute demande de fonctionnalité qui plairait au joueur, mais de définir celles qui sont nécessaires à une activité ludique intuitive, adaptée aux conditions de jeu et aux ressources de l’utilisateur, de difficulté adaptée, pour ne citer que quelques aspects. A cette fin, l’ergonome doit comprendre la relation entre joueur et jeu à partir de connaissances théoriques et de données recueillies auprès des utilisateurs. Les données recueillies directement auprès des joueurs permettent de définir les fonctionnalités adaptées à leur fonctionnement cognitif, leur expérience antérieure etc.

Il prend pour ainsi dire en compte les intentions du designer et celles du joueur, et tente de les faire coïncider au sein d’un cadre conceptuel, technique et artistique posé, et en tenant compte des contraintes liées à la production. Il doit à cette fin s’intégrer dans l’équipe de conception du jeu, et travaillera en collaboration avec le designer notamment, avec qui il partage certaines méthodes, telles que les playtests.

L’ergonome et le designer se distinguent par le regard qu’ils portent sur un même sujet, les aspects qu’ils considèrent comme prioritaires. En l’occurrence, l’ergonome pourra être amené à travailler sur la concrétisation des idées du designer en terme de gameplay et d’expérience utilisateur en particulier.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *