Anatopia

Anatopia est en quelque sorte mon premier gamedesign. A l’origine, si j’ai commencé à m’intéresser au développement, et à intégrer des équipes, c’était pour apprendre dans le but de réaliser ce projet ci en fin de compte.Anatopia est un concept plus qu’un jeu, et il sert de trame de fond à nombre de mes mini projets, ou designs. Si rien n’a jamais été réellement fait, j’ai créé une documentation importante relative au background de ce jeu, du background au plan de certaines villes, en passant par une floppée de personnalités importantes et d’évènements historiques. J’ai écrit plusieurs nouvelles qui prennent racine dans ce contexte, ainsi que des désigns – tels que cyberbrain – dont l’histoire s’intègre à cette trame principale. Je ne vais pa m’étendre ici sur les divers sous projets, mais me focaliser sur l’idée de départ.

Suite à des expériences de génétique ayant mal torunée sur terre, un groupe de scientifiques et de volontair illuminés émigrent à la recherche d’une nouvelle planète habitable. Double avantage: les émigrants peuvent vivre en paix avec les mutants qu’ils ont créés, débarassant la terre par la même occasion d’un fléau mortel, tout en lançant le premier programme de colonisation de l’espace pour lequel personne ne se portait volontaire, étant donné les risques encourus.
Une fois arrivés sur leurs nouvelle planète Amotta, la colonie s’établit, et loin de toute autorité terrestre, décida de couper les ponts et feindre la mort. Sans nouvelle de la colonie, la Terre conclut à un échec de la mission, et en conséquence mit un terme au programme de conquête de l’espace.
Anatopia, première ville et station de terra-formage principale fut érigée avec succès, et une société d’un tout nouveau genre éclos, avec à sa tête un conseil des sages, et comme but, un développement progressif et durable. Sa culture? La connaissance. Sa politique? L’équité. Un rêve, sorte de paradis hors du temps, dont le système fonctionnait grâce

Anatopia ayant vu le jour en 99, j’étais énormément influencée par le premier jeu de Quantic Dream : Omikron. Certaines fonctionnalités, comme le fait de pouvoir jouer différents personnages au fur et à mesure de la progression dans le jeu, passant d’un simple policier enquêtant sur des disparitions à un membre du conseil d’état. De cette façon, le joueur prend part à toutes les facettes d’un évènement historique. En conséquence, les actions et choix du joueur devaient aussi influencer la fin du jeu, et l’avenir de la colonie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *